Accueil Association des Journalistes du Jardin et de l'Horticulture Réseau Linkedin   Twitter   Facebook   Flux RSS

Association des Journalistes du Jardin et de l'Horticulture

Espace Adhérents


>> Tous les sujets "Actualités"




Le Prix Val’hor de la Diversité Végétale 2013 décerné à la ville de Nancy


Le 19 février 2014, dans le cadre du 54ème palmarès du concours national des villes et villages fleuris, Michel Audouy, Président délégué à la Commission des Métiers du Paysage de Val’hor, a remis le Prix de la Diversité Végétale à la ville de Nancy.

Val’hor soutient le label villes et villages fleuris du CNVVF afin d’encourager les communes, mais aussi les particuliers, à utiliser et mettre en scène le végétal. Depuis 7 ans, l’Interprofession décerne le Prix Val’hor de la Diversité Végétale à une ville ou un village afin de mettre en valeur sa palette de végétaux variés, harmonieusement assemblés, et adaptés à l’environnement pour que la diversité soit synonyme de bienfaits pour les citoyens.




La ville de Nancy, déjà labellisée « Ville européenne durable », partage avec de nombreuses villes françaises (citons Bordeaux, Nantes, Lyon… mais aussi des petites communes comme Notre Dame de Gravenchon, Soisy-sous-Montmorency précédemment récompensées par le même prix), une grande ambition pour le développement de son territoire où le paysage, quelle qu’en soit l’échelle, occupe une place déterminante.



Bien sûr, il y a l’exceptionnel ensemble urbain et paysager conçu autour de la place Stanislas au XVIIIème siècle, il y a aussi l’héritage d’Emile Gallé et quelques autres beaux jardins historiques ou promenades… Prolongés et enrichis aujourd’hui grâce à une vraie volonté politique favorisant bien-être et vivre-ensemble dans un Nancy pleinement au fait des grands enjeux du XXIème siècle.

Nancy en quelques chiffres et quelques exemples emblématiques :
L’intégration d’une Charte de l’arbre au Plan local d’urbanisme : plus de 15 000 arbres dont 14 000 plantés en 15 ans (350 taxons différents dont 110 pour les arbres d’alignement).

La renaissance du quartier du Haut-du-Lièvre sous la direction de l’architecte-paysagiste Alexandre Chemetoff et du service des parcs et jardins de la ville (une centaine de personnes, dont 80 jardiniers), les aménagements des rives de la Meurthe, le jardin thérapeutique de l’hôpital Saint-Julien, et tous les nouveaux lieux arborés et fleuris : squares, places, rues… qui ont contribué de manière substantielle, ces deux dernières décennies, à rendre la ville belle et habitable.





Ce prix est doté d’un bon d’achat en végétaux à valoir dans une pépinière française certifiée Plante Bleue (label éco-responsable des horticulteurs et pépiniéristes français).

En ville, le végétal génère un ensemble de bienfaits pour les citadins. Les jardins, les parcs … sont de formidables régulateurs climatiques et des pollutions. Ce rôle vital pour l’aménagement de nos territoires, en termes de santé publique, de bien-être, de lien social et culturel, suppose une réflexion globale dans le temps, qui fait souvent défaut. Afin de jouer pleinement ce rôle, le végétal doit être pensé en amont de tout projet d’aménagement. C’est ce que défend la démarche Cité Verte portée par Val’hor et dont le « Grand Tour » a fait étape à Nancy le 11 juillet 2013.



A propos de Val’hor :

Depuis 1998, Val’hor est reconnue par les pouvoirs publics comme l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage. Elle réunit 50 000 entreprises spécialisées, réalisant plus de 11 milliards d’euros de chiffre d’affaires et représentant 160 000 emplois. Elle rassemble les organisations professionnelles représentatives des secteurs de la production, de la distribution et du commerce horticole, ainsi que du paysage et du jardin. Val’hor a pour mission de : • Développer la consommation de produits et services par la communication et la promotion collective. • Réaliser des programmes d’expérimentation en matière d’innovation technique. • Favoriser le recrutement dans la filière par la valorisation des métiers et des savoir-faire. • Élaborer et mettre en oeuvre des règles et disciplines de qualité et de certification. • Développer la connaissance du marché et de la filière par la réalisation et la diffusion d’études. • Optimiser les mécanismes du marché et la synergie entre les opérateurs.

Contact presse Val’hor :

Mélie Lamblin, melie.lamblin@valhor.fr, T : 01.53.91.45.64 - www.valhor.fr
 
Copyright Association des Journalistes du Jardin et de l'Horticulture 2012 - Mentions Légales